Pauvreté multidimensionnelle et COVID-19

Comprendre les différentes facettes de la pauvreté nous aidera à reconstruire en mieux et de manière équitable

La pandémie de COVID-19 nous rappelle brutalement que la pauvreté n'est pas seulement une question de revenus. Au sein des pays et entre eux, les communautés pauvres et marginalisées sont touchées de manière disproportionnée par la pandémie en ce qui concerne les taux d'infection, les pertes économiques, l'accès aux vaccins et d’autres impératifs de santé.

Comprendre la nature multidimensionnelle de la pauvreté peut nous aider à concevoir une reprise plus résiliente qui ne laisse personne de côté. Et l'indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) constitue un outil essentiel permettant de mesurer et de surveiller la pauvreté sous toutes ses formes.

Pour la première fois, l'indice 2021 examine les corrélations entre la pauvreté et l'ethnicité, la race, la caste et le sexe. Les résultats : tout comme les retombées de la pandémie, l'origine ethnique, la caste et le sexe ont un impact considérable sur la probabilité que les gens souffrent de pauvreté multidimensionnelle.

« L’indice de pauvreté multidimensionnelle de cette année nous rappelle que nous devons produire un tableau complet de la façon dont les personnes sont touchées par la pauvreté, en spécifiant qui elles sont et où elles vivent, si nous désirons progresser à partir de cette crise et concevoir des réponses efficaces qui n’oublient personne. »
– Achim Steiner, Administrateur du PNUD.

Mais d'abord, un aperçu général : environ 1,3 milliard de personnes dans les pays en développement souffrent de pauvreté multidimensionnelle, selon l'IPM 2021 publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l'Initiative d'Oxford sur la pauvreté et le développement humain (OPHI). Près de la moitié des personnes souffrant de pauvreté multidimensionnelle (644 millions) ont moins de 18 ans et 8,2 % (105 millions) ont 60 ans ou plus.

Les dimensions de la pauvreté

Red cross

Santé

Pencil

Éducation

Yellow heart

Niveau de vie

Pour parvenir à ces chiffres, l’IPM va au-delà du revenu pour comprendre la pauvreté compte tenu de diverses privations qui se chevauchent et touchent les personnes dans leur vie quotidienne. L’indice identifie la façon dont les gens sont laissés pour compte en matière de santé, d'éducation et de niveau de vie, en s’appuyant sur 10 indicateurs tels que l’accès à une eau potable de meilleure qualité, une nutrition adéquate ou un minimum de six années de scolarité. Les personnes qui sont privées d'au moins un tiers de ces indicateurs pondérés sont classées comme multidimensionnellement pauvres. L'indice 2021 comprend des données sur 109 pays, couvrant 5,9 milliards de personnes, soit environ 92 % de la population du monde en développement.

Red cross Indicateurs de santé

Nutrition

788 millions de personnes multidimensionnellement pauvres vivent dans un foyer comptant au moins une personne sous-alimentée.

Marta, Guatemala

Je rêve qu'à l'avenir mes enfants n'aient plus à se battre pour manger.

Mortalité infantile

Le décès d'un enfant de moins de 18 ans au cours des cinq années ayant précédé l’étude est l'un des deux indicateurs de santé.

Yongou, Tchad

Ici, mes enfants attrapent le paludisme chaque année. Je suis obligée de les amener à l'hôpital.

Pencil Indicateurs d'éducation

Années de scolarité

635 millions de personnes multidimensionnellement pauvres vivent dans des foyers où personne n'a suivi au minimum six années de scolarité.

Amina, Libye

C’est génial d’être à nouveau avec mes amis. Les gens et cet endroit signifient beaucoup pour moi.

Inscription des enfants à l’école

481 millions de personnes multidimensionnellement pauvres vivent avec un enfant non scolarisé.

Zena, Irak

Je veux que d’autres jeunes filles comme moi en Irak recommencent à étudier. L’éducation nous aidera à bâtir un avenir.

Heart Indicateurs du niveau de vie

Combustible de cuisson

1 milliard de personnes multidimensionnellement pauvres sont exposées aux combustibles solides de cuisson.

Nelly, Pérou

J’ose croire à présent que nous sommes capables de tant de choses.

Assainissement

1 milliard de personnes multidimensionnellement pauvres n'ont pas accès à des installations sanitaires adéquates.

Norbu Zangmo, Bhoutan

Les conditions d'hygiène et d'assainissement se sont grandement améliorées et, puisque nous ne devons plus passer de nombreuses heures à aller chercher l'eau, nous pouvons consacrer plus de temps à des activités rémunératrices.

Eau potable

568 millions de personnes multidimensionnellement pauvres n'ont pas accès à une eau potable de qualité à moins de 30 minutes de marche aller-retour.

Marvin Daley, Jamaïque

L’équipement de collecte de l'eau a eu un impact majeur sur nous. Nous sommes maintenant en mesure de recueillir et d'emmagasiner plus d'eau, plus régulièrement.

Électricité

678 millions de personnes multidimensionnellement pauvres n’ont pas d’électricité.

Iman, Yémen

Le coût élevé de la production d’énergie au diesel a privé de nombreuses familles pauvres d’un accès à l’électricité. Mais aujourd’hui, 43 ménages bénéficient d’une énergie abordable grâce à la centrale solaire.

Logements

1 milliard de personnes multidimensionnellement pauvres vivent dans des logements insalubres.

Cecília, Mozambique

L’important pour moi était de trouver un endroit sûr, soit notre propre espace où rester.

Biens

550 millions de personnes multidimensionnellement pauvres sont dépourvues d'au moins sept des huit biens essentiels (radio, télévision, téléphone, ordinateur, charrette pour animaux, bicyclette, moto ou réfrigérateur) ou ne possèdent pas de voiture.

Atem Peter, Soudan du Sud

Ne pas s'offrir une radio ne devrait pas être un obstacle pour s'informer.

Où sont les pauvres multidimensionnels ?

La pauvreté multidimensionnelle existe dans toutes les régions en développement du monde, mais est particulièrement prononcée en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, où vivent près de 85 % des pauvres multidimensionnels. En Afrique subsaharienne, quelque 556 millions de personnes (53 % de la population) vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle. En Asie du Sud, ils sont 532 millions de personnes (29 % de la population). Dans l’ensemble, les pays comptant le plus de personnes souffrant de pauvreté multidimensionnelle sont l'Inde, le Nigeria, le Pakistan, l'Éthiopie et la République démocratique du Congo.

1,3 milliard de personnes souffrent de pauvreté multidimensionnelle

map

Outre la répartition géographique, le rapport révèle une différence significative entre les zones urbaines et rurales ainsi qu'en fonction de l'âge. Environ 84 % des personnes multidimensionnellement pauvres vivent en milieu rural. Au niveau mondial, 1,1 milliard de personnes vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle en milieu rural pour 209 millions en milieu urbain.

Urbain vs. Rural

84 % des personnes multidimensionnellement pauvres vivent en milieu rural.
16 % des personnes multidimensionnellement pauvres vivent en milieu urbain.

Près de la moitié des personnes souffrant de pauvreté multidimensionnelle, soit 644 millions, sont des enfants.

Les chiffres sont stupéfiants : un enfant sur trois souffre de pauvreté multidimensionnelle, contre un adulte sur six. La pauvreté frappe plus durement les enfants que les adultes, car ils sont plus susceptibles d'être privés de l'ensemble des dix indicateurs.

Adultes vs. Enfants

Adultes - 1 adulte sur 6 est multidimensionnellement pauvre
Enfants - 1 enfant sur 3 est multidimensionnellement pauvre

La pauvreté multidimensionnelle et la pandémie

Si l'IPM 2021 se fonde sur des données datant d’avant la pandémie, le rapport intègre aussi des données recueillies par le biais d'entretiens téléphoniques au cours la pandémie. L'analyse révèle que les personnes souffrant de pauvreté multidimensionnelle ont subi les pires effets de la COVID-19, alors que dans le même temps, la pandémie menace de faire reculer les progrès et de pousser davantage de personnes dans la pauvreté multidimensionnelle.

« Une pauvreté multidimensionnelle élevée semble, en moyenne, amplifier les chocs négatifs liés à la pandémie dans les domaines de l'éducation et de l'emploi et limiter la marge de manœuvre des programmes de protection d'urgence. » - Rapport IPM 2021

À titre d'exemple, la pandémie a privé d'école des millions d'enfants dans le monde entier. Mais ces perturbations sont plus fréquentes dans les pays où les taux de pauvreté multidimensionnelle sont plus élevés, même s'ils ont des taux d'infection plus faibles.

L'impact considérable de l'origine ethnique, de la caste et du sexe

Pour faire avancer la promesse du Programme 2030 de ne laisser personne de côté, le rapport IPM de cette année présente des données ventilées en fonction de l'origine ethnique ou de la race, de la caste et du sexe. Les résultats révèlent des disparités qui doivent être traitées au niveau politique pour garantir un développement équitable et inclusif.

Dans les pays où les données sont disponibles, les minorités ethniques, les peuples autochtones et les castes inférieures présentent des niveaux plus élevés de pauvreté multidimensionnelle. Cela reste vrai en dépit des variations régionales infranationales et des disparités rurales et urbaines.

  • Au Viêt Nam, les minorités ethniques représentent un sixième de la population totale, mais près de la moitié de ces personnes sont en situation de pauvreté multidimensionnelle.
  • En Bolivie, les peuples autochtones représentent environ 44 % de la population, pourtant 75 % d’entre eux personnes sont en situation de pauvreté multidimensionnelle.
  • En Inde, cinq personnes multidimensionnellement pauvres sur six sont issues de tribus ou de castes inférieures.
  • Près de deux tiers des personnes multidimensionnellement pauvres vivent dans des ménages où aucune femme ou fille n'a terminé au moins six années de scolarité.

Reconstruire en mieux et de manière équitable

La pandémie de COVID-19 a révélé que nous ne respectons pas notre engagement de ne laisser personne de côté. Notre réponse à la pandémie peut soit exacerber les inégalités, soit nous mettre sur la voie d'un monde plus juste. L'IPM 2021 offre des perspectives aux décideurs afin de les aider à combler les lacunes par des actions fondées sur des données et qui placent les plus vulnérables au cœur de la planification de la reprise.

« Même si la pandémie de COVID-19 menace les progrès du développement, elle présente une fenêtre d'opportunité pour mieux construire l'avenir. » - Rapport MPI 2021